ANDZOA: la plupart des indicateurs se sont améliorés dans les zones d’Al-Wahat et d’Al-Arkan

Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural, des Eaux et Forêts a présidé, le 18 décembre, deux réunions, la première liée au Comité de pilotage stratégique et la seconde au Conseil d’administration de l’Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l’arganier.

Cette réunion a été l’occasion de connaître les résultats et les aboutissements enregistrés au cours de la période 2012-2019, ainsi que de rappeler les mesures prises pour activer les recommandations des réunions précédentes.

Les membres des deux conseils ont été informés des accords de partenariat conclus entre l’agence et les différents acteurs au cours de cette période, ainsi que du programme de travail de l’agence à moyen terme (2023-2021), qui prend en compte l’ensemble des éléments et orientations en plus des évolutions et évolutions dans le contexte national et international.

À cet égard, les superficies des oasis et des arganiers ont amélioré la plupart des indicateurs, car elles se sont rapprochées et ont parfois dépassé les pourcentages établis et visés dans le cadre de la stratégie de travail de l’agence. Nous mentionnons, par exemple, mais sans s’y limiter

Le taux de pauvreté a diminué de 6,6 points, passant de 13,4% à 6,8% entre 2007 et 2019 –

Le total des investissements publics s’élève à 4 milliards de dirhams, sur 92,5 milliards de dirhams attendus d’ici 2020 –

Une augmentation du produit intérieur brut de 84 milliards de dirhams à 129 milliards de dirhams entre 2009 et 2018-

624 emplois ont été créés dans les zones d’intervention de l’Agence entre 2012 et 2019-

Une amélioration significative de l’accès aux services de base a été enregistrée entre 2012 et 2019: le taux d’électrification rurale est passé de 95% à 99%, le taux d’approvisionnement en eau potable est passé de 81% à 94%, et le taux d’élimination de l’isolement de 70% à 83%

Le volume des ressources en eau atteindra environ 445 millions de mètres cubes après l’achèvement des projets. Phase d’achèvement: barrage de Qudusa et barrage d’Agdz –

Lors de la présentation de M. Ibrahim Hafidi, directeur général de l’Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et des arganiers, il a fait la lumière sur les réalisations importantes réalisées au niveau des deux principales filières, les piliers et le palmier dattier.

Concernant le palmier dattier, le programme lancé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en 2010 a été pleinement mis en œuvre en plantant 3,06 millions de palmiers dans le cadre du Plan Maroc Vert.

Grâce au dynamisme de la filière, notamment en termes d’amélioration des techniques de production dans les palmeraies traditionnelles et l’entrée en production d’exploitations privées dans les zones de plantation de dattes en expansion, la quantité de dattes produites a doublé de 2,3 avec une production record de 149 000 tonnes en 2020. Ce dynamisme s’est traduit par la création de 4,45. Millions de jours ouvrables

La série Arkan a également fait de grands progrès depuis l’introduction du programme de réhabilitation de la forêt d’Arkan et du programme du personnel agricole sous les yeux de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en 2013 et 2020 respectivement.

Grâce aux efforts conjugués des acteurs, dont le secteur des eaux et forêts, de l’Agence nationale de développement des oasis et des arganiers, et des professionnels, des résultats significatifs ont été obtenus en termes de mobilisation spatiale et de réhabilitation sur 146000 hectares pour une moyenne de 20000 hectares par an.

Le programme du personnel agricole vise à créer des périmètres spéciaux pour les piliers agricoles en terres privées sur une superficie de 10 mille hectares, dont 2000 hectares de culture intercalaire de plantes aromatiques et médicinales, et il a été présenté devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Shtouka Ait Baha en février 2020, suivi de la libération de 100 hectares de piliers. Al-Falahi dans la communauté villageoise, Amy Meghran (rond-point Bolamen). Cet océan a été infusé à 100% et est actuellement maintenu pendant 30 mois

Le programme global des piliers agricoles sera mis en œuvre conformément aux engagements pris dans le cadre du financement du programme par le Fonds vert pour le climat, avec un taux d’avancement de 66% des superficies plantées ou en cours d’exécution ou d’entretien.

Concernant les indicateurs économiques, les exportations d’huile d’argan sont passées de 400 tonnes en 2010 à 1348 tonnes en 2019, et les investissements privés dans la filière se sont élevés à environ 48 millions de dirhams en 2019 contre 31,5 millions de dirhams en 2013.

La réunion a également été l’occasion d’évaluer l’état d’avancement de la mise en œuvre des accords signés devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI en octobre 2013, dans lesquels plus de 1,1 milliard de dirhams ont été mobilisés, dont plus de 940 millions de dirhams ont été financés au titre du Fonds de développement rural et des régions de montagne. Ces accords ont permis la mise en œuvre de plus de 356 projets au niveau de 126 communautés rurales, dans le but d’améliorer l’attractivité des zones ciblées, de renforcer leur compétitivité et de préserver leur environnement.

Le Ministre a souligné la nécessité de maintenir et même de renforcer ce rythme afin de surmonter les obstacles et les défis qui subsistent, à travers la mise en œuvre de programmes de développement intégré pouvant apporter une réelle valeur ajoutée dans le domaine de l’intervention des agences tout en assurant plus d’efficacité dans les interventions et en assurant leur pérennité. En plus de prendre en compte les besoins et les aspirations de la population, en particulier les jeunes et les femmes

Au terme de ces deux réunions, les membres du Comité de pilotage stratégique et du Conseil d’administration de l’Agence ont recommandé que davantage d’efforts soient consentis pour instaurer des consultations régulières, fortes et constructives entre tous les acteurs et intervenants afin de parvenir à une plus grande intégration entre les différents programmes de développement dans un but de durabilité et de résilience des oasis et des arganiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *